Aller au contenu Aller au menu de navigation

Troubles du sommeil

Ce n'est que lorsque nous manquons de sommeil que nous nous rendons compte à quel point il est important pour notre santé. Malheureusement, chez beaucoup de personnes, le sommeil est perturbé: les uns mettent beaucoup de temps à s'endormir, les autres se réveillent plusieurs fois la nuit et ont de la peine à se rendormir. En Suisse, 30 pour cent de la population connaît occasionnellement des troubles du sommeil, alors que 10 à 20 pour cent se plaint de troubles chroniques.

Effets du manque de sommeil

Maux à court terme:

  • Fatigue
  • Sauts d'humeur
  • Irritabilité
  • Détérioration de la mémoire à court terme
  • Problèmes de concentration

Maux à long terme:

  • Surcharge pondérale
  • Vieillissement prématuré
  • Fatigue chronique
  • Prédisposition aux infections
  • Risque plus élevé de développer un maladie du cœur

Quelques conseils précieux:

Compter les moutons peut s'avérer payant, à condition d'imaginer quelque chose d'apaisant et de monotone sans trop se concentrer sur le comptage ni sur l'objet.

De même, la lecture favorise l'assoupissement, mais évitez les livres captivants comme les romans policiers. Éteignez votre téléviseur, ordinateur, tablette tactile et smartphone, car leur lumière bleuâtre fait baisser la production de l'hormone mélatonine. Un dérèglement du taux de mélatonine induit des troubles du sommeil ou du rythme veille-sommeil.

Il est déconseillé de pratiquer un sport intensif avant d'aller dormir car il active la circulation sanguine et maintient en éveil. Ce n'est que quelques heures plus tard qu'il favorise un sommeil sain. Faites donc du sport modérément avant d'aller vous coucher.

Par ailleurs, un bain chaud avec des huiles relaxantes peut aider à se détendre. Renoncez aux douches alternées, car elles sont trop revigorisantes.

L'alcool aide certes à mieux s'endormir, mais il a un effet négatif sur le sommeil: vous vous réveillerez plusieurs fois pendant la nuit et ne trouverez sommeil profond que pour une courte durée, voire même pas du tout. Pendant les heures qui précèdent le sommeil, il vaut donc mieux ne pas consommer de boissons alcooliques. Un lait chaud avec du miel est une alternative qui peut faire des miracles.

En répétant des activités telles que lire, prendre un bain ou boire un verre de lait, vous pouvez programmer votre corps à se préparer au sommeil. Il s'agit en quelque sorte de rituels d'endormissement qui signalisent au corps que le moment est venu de s'endormir.  Il est important que ces rituels aient lieu toujours au même moment de la soirée. Par conséquent, il est aussi conseillé d'observer des horaires de sommeil fixes.

Et si le sommeil se fait encore désirer?

Malheureusement, le sommeil ne peut pas être forcé. Relevez-vous plutôt si vous n'arrivez pas à vous abandonner dans les bras de Morphée. Pour trouver le calme intérieur, il est conseillé de s'accorder un moment de détente avant de se coucher. Allez jusqu'au bout de vos pensées, notez tout ce qui n'est pas réglé dans votre esprit ou qui doit encore être fait.  Ainsi, vous pouvez vous détacher du quotidien et vous coucher soulagé.

Trouver de l'aide en pharmacie

Mise à part ces conseils, la nature offre un remède tout en douceur, à savoir la valériane. Cette plante, utilisée depuis toujours pour ses vertus apaisantes, peut favoriser un sommeil doux et détendu.

Si vos troubles du sommeil persistent pendant plusieurs semaines, nous vous conseillons de consulter un médecin pour en trouver la cause. Il existe à cet effet des cliniques du sommeil où sont analysés les comportements individuels pendant le sommeil.