Aller au contenu Aller au menu de navigation

Redoxon Zinc cpr mâcher 30 pce

CHF 12.50

Prix bas permanent

Remarque

  • La livraison chez vous ne peut avoir lieu qu'en personne. Rendez-nous visite dans notre pharmacie phare à Berne ou dans une autre pharmacie Zur Rose.
  • Prix incl. 2.5 % TVA et frais d'envoi en sus

Pour cet article il n'y a pas des détails de produit disponible.

Article
2397243
Taille de l'emballage:
30 pièces
Forme posologique
Comprimés à mâcher
Type de commande
Remèdes

Information professionnelle approuvée par Swissmedic

Redoxon® + Zinc

Bayer (Schweiz) AG

OEMéd

Composition

Principes actifs:

Comprimé effervescent: acide L-ascorbique, zinc (ut Zinci citras trihydricus).

Comprimé à croquer: acide L-ascorbique (ut Natrii ascorbas), zinc (ut Zinci citras trihydricus).

Excipients:

Comprimé effervescent: Aspartamum, Sorbitolum, Aromatica, Excipiens pro compresso (exempt de sucre).

Comprimé à croquer: Aspartamum, Sorbitolum, Aromatica, Excipiens pro compresso (exempt de sucre).

Un comprimé à croquer contient 0,77 g de glucides = 10,7 kJ (2,56 kcal).

Un comprimé effervescent contient 0,655 g de glucides = 9,6 kJ (2,3 kcal) et 0,46 g d'acide citrique = 4,6 kJ (1,1 kcal). La valeur calorique totale d'un comprimé effervescent est de 14,2 kJ (3,4 kcal).

Forme galénique et quantité de principe actif par unité

1 comprimé effervescent contient: 1 g d'acide L-ascorbique (vitamine C), 10 mg de zinc (ut Zinci citras trihydricus).

1 comprimé à croquer contient: 500 mg d'acide L-ascorbique (vitamine C) (ut Natrii ascorbas), 5 mg de zinc (ut Zinci citras trihydricus).

Indications/Possibilités d’emploi

Supplémentation en acide ascorbique et en zinc dans des situations associées à un besoin accru ou un risque de carence accru et en cas de

  • refroidissements,
  • cicatrisation, après interventions chirurgicales,
  • maladies infectieuses,
  • risque accru de maladies infectieuses,
  • tabagisme.

Posologie/Mode d’emploi

Adultes et adolescents à partir de 12 ans

La posologie recommandée est de 1 comprimé effervescent ou de 1 à 2 comprimés à croquer par jour.

Dissous dans un verre d'eau, le comprimé effervescent donne une boisson aromatisée à l'orange.

Les comprimés à croquer peuvent être mâchés ou sucés.

Le Redoxon + Zinc n'est pas destiné à l'utilisation chez les enfants de moins de 12 ans.

Contre-indications

Hypersensibilité vis-à-vis de l'un des composants conformément à la composition.

Néphrolithiase avec oxalurie à pH urinaire acide ou physiologique.

Insuffisance rénale sévère ou défaillance rénale (TFG <30 mg/min) y compris patients sous dialyse.

Maladies du stockage du fer comme l'hémochromatose.

Mises en garde et précautions

Un surdosage aigu ou chronique d'acide ascorbique peut entraîner des dommages rénaux (voir le paragraphe «Surdosage»).

Les patients présentant une phénylcétonurie doivent être informés que le Redoxon + Zinc contient de l'aspartame. Les patients souffrant d'une intolérance au fructose doivent être avertis que le Redoxon + Zinc contient du sorbitol (le métabolisme du sorbitol produit du fructose).

Etant donné que l'acide ascorbique peut contribuer à une augmentation de l'absorption du fer, la prudence est de rigueur en cas de troubles du stockage du fer, d'hémochromatose ou de maladies telles qu'une β-thalassémie.

La prise simultanée d'autres préparations multi-vitaminiques ou la présence d'une insuffisance rénale (voir les paragraphes «Contre-indications» et «Surdosage») doivent être prises en compte lors de l'emploi de Redoxon + Zinc.

Un traitement à long terme avec des doses trop élevées peut entraîner une carence en cuivre et une anémie.

Interactions

Acide ascorbique

Les corticoïdes intensifient l'oxydation de l'acide ascorbique.

La calcitonine entraîne une utilisation plus prononcée.

Les salicylés: ils inhibent le transport actif d'acide ascorbique à travers la paroi intestinale et augmentent leur élimination rénale.

Les tétracyclines: elles inhibent le métabolisme intracellulaire, la réabsorption tubulaire et augmentent l'élimination tubulaire de l'acide ascorbique dans l'urine.

Antiacides: lors de la prise d'antiacides contenant de l'aluminium, l'acide ascorbiquepeut provoquer une hausse de l'absorption systémique de l'aluminium, ce dont il faut tenir compte, en particulier lors d'insuffisance rénale.

Les barbituriques augmentent l'élimination d'acide ascorbique dans l'urine.

Fer: l'acide ascorbique augmente l'absorption de fer, surtout chez les personnes présentant un déficit de fer. Cela peut entraîner une surcharge de fer chez des personnes présentant une hémochromatose, y compris sa forme héréditaire (voir sous le paragraphe «Contre-indications»).

L'acide ascorbique renforce la toxicité du fer, surtout au niveau du cœur, et peut entraîner une décompensation cardiaque.

Cyclosporine, indinavir, warfarine et disulfiram: des doses élevées d'acide ascorbique peuvent diminuer la concentration sérique de ces principes actifs.

Zinc

Le zinc peut affecter l'absorption intestinale des tétracyclines et des quinolones (p.ex. ciprofloxacine). L'apport excessif de zinc peut compromettre l'absorption d'autres oligo-éléments. Dans ce cas, une diminution de l'absorption du cuivre et le développement d'une anémie due au manque de cuivre ainsi que des troubles de l'absorption du fer sont possibles.

Les médicaments suivants – en particulier les chélateurs – peuvent réduire la concentration plasmatique de zinc: éthambutol, dérivés iodés de l'hydroxychinoline, hydroxychinoline iodée/chlorée, disulfi­rame, oxychinoline, pénicillamine, iproniazide, nialamide et isocarboxazide.

Les chélateurs, le chlorothiazide et le glucagon provoquent une hyperzincurie.

Grossesse/Allaitement

Les substances contenues dans le Redoxon + Zinc peuvent être ingérées en quantité correspondant au besoin journalier. Le Redoxon + Zinc n'a fait l'objet d'aucune étude contrôlée ni chez l'animal, ni chez la femme enceinte. Bien que des conséquences défavorables sévères n'aient jamais été rapportées à ce jour, le médicament ne doit être pris pendant la grossesse et la période d'allaitement qu'en cas de nécessité absolue.

Effet sur l’aptitude à la conduite et l’utilisation de machines

Des études à ce sujet n'ont pas été réalisées.

Le Redoxon + Zinc n'influe très probablement pas la capacité de réaction.

Effets indésirables

Les effets médicamenteux indésirables mentionnés reposent sur des rapports spontanés, c'est pourquoi une classification d'après les catégories de fréquence selon CIOMS III n'est pas judicieuse.

Affections du système immunitaire

Réactions allergiques et anaphylactiques pouvant aller jusqu'au choc anaphylactique.

Les réactions d'hypersensibilité comprennent un syndrome asthmatique, des réactions légères à modérées de la peau (éruption, urticaire, œdèmes, prurit) et/ou des voies respiratoires, du tractus gastro-intestinal et du système cardiovasculaire. Ces symptômes peuvent être une éruption cutanée, de l'urticaire, du prurit, une éruption allergique et des œdèmes allergiques, de la diarrhée, des douleurs abdominales, un souffle court, des spasmes bronchiques et de l'hypotension artérielle.

Affections du tractus gastro-intestinal

Diarrhée, nausées, vomissements, douleurs abdominales et gastro-intestinales.

Surdosage

Après la prise de doses unitaires supérieures à 4-5 g d'acide ascorbique, il arrive occasionnellement – systématiquement après la prise de doses de 10 g et plus – que surviennent des diarrhées osmotiques transitoires, accompag­nées de symptômes abdominaux correspondants. Thérapie: réduction de la prise d'acide ascorbique et traitement symptomatique.

Un surdosage chronique (>4 g d'acide ascorbique/jour) peut être associé au développement d'une néphrolithiase, et dans des cas isolés à des hémolyses.

Une intoxication au zinc peut provoquer les symptômes suivants: fièvre, nausées, vomissements, diarrhée, douleurs abdominales, vertiges, céphalées, goût métallique, troubles électrolytiques, léthargie, ataxie.

Lors d'une intoxication de ce type, arrêter immédiatement la préparation et administrer de la D-pénicillamine.

Propriétés/Effets

Code ATC: A11GB

L'acide ascorbique et le zinc sont, indépendamment l'un de l'autre, nécessaires à de nombreux mécanismes de défense de l'organisme, allant de la synthèse du collagène (intégrité de la peau et des muqueuses) à diverses fonctions immunitaires incluant notamment leurs aspects antioxydants. Le zinc est requis en tant qu'élément catalytique dans plus de 200 enzymes et en tant qu'élément structurel dans nombre de protéines, hormones, neuropeptides et récepteurs hormonaux.

Une carence tant en acide ascorbique qu'en zinc entraîne une diminution de la réponse immunitaire.

Les lymphocytes T et B sont influencés par le bilan en zinc. Les effets du zinc et de l'acide ascorbique se complètent au niveau de la réaction immunitaire. L'association d'acide ascorbique et de zinc favorise une meilleure capacité de résistance de l'organisme.

L'acide ascorbique et son métabolite, l'acide déhydroascorbique, également actif sur le plan biologique, forment un système oxydo-réducteur réversible qui participe à de nombreuses réactions enzymatiques et qui constitue la base du spectre d'action de l'acide ascorbique.

L'importance de l'acide ascorbique pour l'organisme humain transparaît le mieux lors de scorbut, carence en acide ascorbique manifeste sur le plan clinique. L'acide ascorbique a une fonction clé dans la formation d'hydroxyproline à partir de la proline, ce sur quoi repose la formation d'un collagène efficace sur le plan fonctionnel. Les symptômes du scorbut tels que retard de la cicatrisation, troubles de la croissance osseuse, accroissement de la fragilité vasculaire et trouble de la formation de dentine résultent en fait d'une perturbation de la formation du collagène.

Pour que s'effectue la biosynthèse de la carnitine à partir de certaines protéines ayant la lysine et la méthionine en fin de chaîne, la présence de quantités suffisantes d'acide ascorbique est nécessaire; ainsi une carence en carnitine dans la musculature peut-elle être un signe précoce d'une carence en acide ascorbique.

La transformation d'adrénaline en noradrénaline dépend de l'acide ascorbique.

En outre, l'acide ascorbique protège ces catécholamines de l'oxydation en adrénochrome neurotoxique dans le tissu nerveux.

L'acide ascorbique favorise la synthèse du cortisol; lors de carence en acide ascorbique, la libération de glucocorticoïdes est diminuée.

Une importante fonction de l'acide ascorbique réside dans la neutralisation de radicaux libres, capables de détruire la membrane cellulaire par peroxydation lipidique. Cette fonction est particulièrement connue au niveau des yeux, où l'acide ascorbique empêche la formation photochimique des radicaux oxygénés qui peuvent léser la rétine.

Des taux accrus d'histamine dans le plasma ont été enregistrés lors de carence en acide ascorbique. On suppose donc que l'acide ascorbique intervient dans la dégradation et l'élimination de l'histamine.

En améliorant l'absorption du fer contenu dans les aliments, l'acide ascorbique protège de l'anémie ferriprive.

L'acide ascorbique stimule le système immunitaire.

Pharmacocinétique

Aucune étude de pharmacocinétique n'a été effectuée avec le produit. La littérature donne les informations suivantes:

Absorption

L'acide ascorbique est absorbé avant tout dans les segments supérieurs de l'intestin grêle via un transport actif dépendant des ions sodium. A des concentrations élevées, l'absorption s'effectue par diffusion passive. Lors de la prise d'une dose orale allant jusqu'à 180 mg environ, 70–90% de la dose sont absorbés. Lors de la prise de 1–12 g, les taux d'absorption passent de 50 à 15% environ, la quantité absolue de substance absorbée ne cessant toutefois d'augmenter.

Le zinc est absorbé dans l'intestin grêle. L'absorption de zinc (sous forme d'ions) administré en solution à un sujet à jeun est de 41–79%, alors que le zinc contenu dans la nourriture ou administré à titre de complément pendant les repas est absorbé à concurrence de 10–40%.

Distribution

La liaison de l'acide ascorbique aux protéines plasmatiques est de 24% environ. Les concentrations sériques sont normalement de 10 mg/l (60 µmol/l). Des concentrations inférieures à 6 mg/l (35 µmol/l) indiquent que l'apport n'est pas toujours suffisant, tandis que des concentrations inférieures à 4 mg/l (20 µmol/l) montrent que l'apport est clairement insuffisant. Un scorbut manifeste sur le plan clinique va de pair avec des concentrations sériques inférieures à 2 mg/l (10 µmol/l).

Métabolisme

L'acide ascorbique est partiellement métabolisé en acide déhydroascorbique, puis en acide oxalique. En cas d'apport important, l'acide ascorbique est éliminé principalement sous forme inchangée dans l'urine et les fèces. Un autre métabolite, l'ascorbate-2-sulfate, a également été identifié dans l'urine.

Elimination

Les réserves physiologiques de l'organisme en acide ascorbique sont de 1500 mg environ. La demi-vie d'élimination de l'acide ascorbique dépend du mode d'administration, de la quantité ingérée et de la vitesse d'absorption. Lors de la prise orale de 50 mg environ d'acide ascorbique, la demi-vie est de 14 jours environ; lors de la prise de 1 g, elle n'est que de 13 heures. Lors d'administration i.v. de 500 mg d'ascorbate de sodium, la demi-vie est de six heures environ.

La prise d'une quantité inférieure à 1–3 g d'acide ascorbique par jour donne lieu à une élimination essentiellement rénale. A des doses supérieures à 3 g, des fractions de plus en plus importantes sont éliminées sous forme inchangée dans les fèces.

L'élimination du zinc endogène intervient essentiellement via l'appareil gastro-intestinal et les fèces.

Données précliniques

Il n'existe pas de données précliniques pertinentes spécifiques du produit Redoxon + Zinc.

Remarques particulières

Influence sur les méthodes de diagnostic

L'acide ascorbique peut – sans influencer la glycosurie – perturber la détection du glucose dans l'urine. C'est pourquoi l'apport d'acide ascorbique doit être stoppé quelques jours avant la détection de sucre dans l'urine.

L'acide ascorbique peut provoquer des résultats faussement négatifs lors de la recherche de sang occulte dans les selles.

Stabilité

Le médicament ne doit pas être utilisé au-delà de la date figurant après la mention EXP sur le récipient.

Remarques particulières concernant le stockage

Conserver à température ambiante (15-25 °C) et à l'abri de l'humidité.

Numéro d’autorisation

54658, 54659 (Swissmedic).

Titulaire de l’autorisation

Bayer (Schweiz) AG, 8045 Zürich.

Mise à jour de l’information

Août 2014.

• Pour une commande inférieure à CHF 75.-, la participation aux frais d'envoi et d’emballage s’élève à CHF 6.95 par commande.
• Si la valeur de votre commande dépasse CHF 75.-, nous vous offrons les frais d’expédition.
• Les médicaments en vente libre ne peuvent être collectés sur place qu’après un conseil spécialisé dans l’une de nos pharmacies. Les frais d’envoi ne s’appliquent pas en cas de retrait.