Aller au contenu Aller au menu de navigation

Rhume & grippe : deux affections auxquelles nous n'échappons pas

Tout commence toujours par les mêmes symptômes : l'on doit éternuer et la gorge commence à être douloureuse, puis le nez se met à couler avant que toux et enrouement ne fassent leur apparition. À cela s'ajoutent ensuite une sensation de chaleur au niveau de la tête ainsi que des douleurs musculaires et articulaires. Nous voici pris au piège !

Les personnes touchées par ces symptômes se posent alors souvent la question suivante : s'agit-il « seulement » d'un rhume ou est-ce une véritable grippe ? Nous allons vous expliquer dans cet article quelle est la différence entre un rhume et une grippe et de quelle manière vous pouvez en atténuez les symptômes.

Les symptômes du rhume (simple refroidissement)

Ce sont les virus qui sont à l'origine des refroidissements. Il existe plus de 200 différents types de virus susceptibles de déclencher un rhume et ceux-ci sont véhiculés par la projection de gouttelettes (toux, éternuements, etc.).

Les symptômes du rhume touchent essentiellement les voies respiratoires supérieures.

  • Nez congestionné, nez qui coule, reniflements
  • Maux de gorge, enrouement, toux
  • Maux de tête, douleurs articulaires
  • Température, frissons
  • Fatigue, épuisement

La durée et l'évolution d'un rhume

En règle générale, un rhume simple ne dure pas plus de 7 à 10 jours, sous réserve que vous vous préserviez suffisamment et que vous ne couriez aucun risque supplémentaire d'infection.

Un rhume évolue souvent de la même manière : des symptômes de refroidissement bénins (tels que maux de gorge et reniflements) font tout d'abord leur apparition. Ces symptômes s'intensifient ensuite et atteignent leur paroxysme le troisième jour. Puis ils régressent à nouveau.

Comment soulager les symptômes d'un rhume ?

Traiter un rhume consiste principalement à se refaire une santé et à soulager les différents symptômes à l'aide de médicaments et de remèdes maison :

  • Les règles de base sont les suivantes : boire beaucoup, dormir beaucoup et ne pas faire d'efforts physiques.
  • Bien s'hydrater permet à la fois de compenser ce que l'on a perdu en transpirant et de fluidifier les sécrétions dans les poumons et le sinus frontal. Cela facilite l'expectoration.
  • Veillez à vous reposer et à dormir suffisamment et assurez-vous à cette fin que la pièce ne soit ni trop chaude, ni trop froide.
  • Ne pratiquez aucun sport, en particulier lorsque les températures sont élevées, car cela peut accroître sensiblement le risque d'inflammation du muscle cardiaque.
  • Se gargariser au sel de mer maintient les muqueuses humides et peut avoir une influence positive sur la toux et les maux de gorge.
  • Quant au spray nasal et à la douche nasale, ils peuvent vous permettre de déboucher un nez congestionné.
  • L'inhalation d'eau salée, avec de la camomille ou de la sauge, peut contribuer à dégager les voies respiratoires et à améliorer votre respiration. Prendre un bain froid a des effets similaires.
  • Le bouillon de volaille constitue par ailleurs un remède maison qui a fait ses preuves car il fournit au corps les électrolytes dont celui-ci a besoin.
  • Les fumeurs doivent impérativement renoncer à fumer.

Que faire en cas de fièvre ?

Il n'est pas toujours recommandé de traiter immédiatement une température légèrement plus élevée car cette faible fièvre permet en effet de lutter contre les agents pathogènes et de renforcer le système immunitaire.

Mais si la température continue de grimper, vous pouvez alors prendre un antipyrétique (médicament permettant de faire baisser la fièvre). Les antalgiques (antidouleurs) sont volontiers utilisés en pareil cas car ils ont également un effet anti-inflammatoire.

En cas de forte fièvre ou si vous ne parvenez pas à faire baisser la fièvre, consultez alors votre médecin.

Le rhume chez les bébés et les enfants

Un rhume n'est certes pas dangereux au premier chef mais il peut malgré tout être la source d'une gêne importante pour le bébé ou l'enfant. Un nez bouché est désagréable et empêche souvent de s'endormir. Boire au sein ou au biberon peut également s'avérer pénible pour le bébé qui souffre d'un rhume.

  • Des gouttes nasales décongestionnantes vous permettront de l'aider à mieux respirer. Laissez votre médecin ou votre pharmacien vous conseiller sur la bonne façon de les utiliser ainsi que sur leur posologie.
  • Essayez de maintenir l'air humide. Suspendre des serviettes mouillées dans la chambre peut par ex. avoir des effets positifs sur le système respiratoire.
  • Surélever le haut du corps de votre bébé pendant qu'il dort afin de permettre un meilleur écoulement des mucosités.
  • Vous pouvez lutter contre la fièvre à l'aide de remèdes maison (comme par ex. l'enveloppement des mollets) ou en donnant à votre enfant un médicament permettant de faire retomber la fièvre.
  • En cas de forte toux, faites-lui respirer de l'air frais en allant vous promener ou en ouvrant la fenêtre. Il est généralement déconseillé d'administrer des antitussifs aux enfants.
  • L'air frais est habituellement bénéfique pour les bébés et les enfants souffrant d'un rhume mais assurez-vous toutefois que votre enfant n'a pas de fièvre et habillez-le d'une façon adaptée aux températures.
  • Veillez à ce que votre enfant boive beaucoup.
  • Attention : les bébés et les très jeunes enfants ne tolèrent aucunes huiles essentielles.

Consultez toujours un pédiatre en cas de symptômes diffus ou de forte fièvre.

Comment prévenir l'apparition d'un rhume ou d'une grippe ?

Malheureusement, il nous arrive à toutes et à tous d'être exposés de façon répétée à un rhume ou à une grippe. Il existe malgré tout un certain nombre de mesures que nous pouvons adopter afin de limiter le risque de tomber malade :

  • Lavez-vous particulièrement souvent et soigneusement les mains en hiver. Veillez à ne pas porter vos mains à la bouche.
  • Pendant la saison froide, il peut s'avérer judicieux d'emporter un désinfectant pour les mains avec soi et de l'utiliser régulièrement.
  • Le manque de sommeil vous rend plus vulnérable aux maladies. Veillez donc à dormir suffisamment afin de bénéficier de meilleures défenses immunitaires.
  • Habillez-vous en fonction de la météo et optez pour une écharpe et un bonnet lorsque le temps est venteux. Le rhume n'est pas directement dû au froid contrairement à ce que l'on pense souvent mais votre corps peut être affaibli par le froid et, ainsi, davantage vulnérable.
  • Pratiquez une activité physique régulière même pendant la saison froide afin de rester en forme.
  • Une alimentation équilibrée et riche en vitamines permet de fournir à votre corps tous les nutriments dont il a besoin et de l'armer ainsi contre les attaques virales.
  • En prenant des vitamines et des minéraux vous préparez votre système immunitaire de manière ciblée à la période des rhumes et des grippes.

Quelle est la différence entre une grippe et un rhume (simple refroidissement) ?

Faire la différence entre une grippe et un rhume est problématique pour de nombreuses personnes. La grippe est souvent employée comme un synonyme du rhume alors qu’il s’agit de deux maladies différentes. Elles sont causées par des virus différents.

Les symptômes du rhume et de la grippe sont extrêmement similaires. L'apparition des premiers symptômes permet toutefois de bien les différencier.

Les symptômes d'un rhume se manifestent tout d'abord de manière insidieuse et ne cessent de se dégrader.

La grippe, à l'inverse, débute immédiatement avec des symptômes très violents et la sensation d'être profondément malade. Elle est généralement également accompagnée de maux de tête, de douleurs articulaires et d'une forte fièvre. En règle générale, les symptômes de la grippe sont souvent plus graves et se manifestent sur une période plus longue.

Les symptômes de la grippe (influenza)

La grippe est transmise par le virus de la grippe. Celui-ci ne cesse d'évoluer en permanence et de générer de nouvelles vagues de grippe. Les virus sont véhiculés par la projection de gouttelettes et sont extrêmement contagieux. Ils se transmettent par la toux, les éternuements ou même par les mains (poignées de porte par ex.).

Les symptômes d'une grippe sont les suivants :

  • Brusque apparition d'une forte sensation de mal-être
  • Maux de tête
  • Douleurs articulaires
  • Maux de gorge
  • Toux sèche
  • Reniflements
  • Fièvre
  • Frissons
  • Troubles gastro-intestinaux

L'intensité des troubles peut varier considérablement. En cas de grippe bénigne, les symptômes sont peu intenses et peuvent rappeler ceux d'un rhume. S'il s'agit au contraire d'une grippe sévère, des symptômes violents, allant même jusqu'à menacer le pronostic vital de la personne, peuvent alors se manifester.

La durée et l'évolution d'une grippe

La période d'incubation de la grippe est de 1 à 4 jour(s). Une fois que vous avez été infecté(e), les premiers symptômes font alors leur apparition. Ceux-ci surviennent souvent de manière très soudaine et violente.

Soigner une grippe peut prendre jusqu'à deux semaines. Les symptômes d'une grippe sont généralement plus graves et se manifestent sur une période plus longue que ceux d'un rhume. La fièvre dure 5 à 7 jours maximum. La sensation d'être malade et les symptômes respiratoires peuvent durer jusqu’à deux semaines.

En cas de complications (sinusite, otite moyenne ou autres infections similaires), la guérison peut alors prendre beaucoup plus de temps.

Quels remèdes peuvent vous aider en cas de grippe ?

Comme en cas de refroidissement, les moyens de lutter directement contre les virus de la grippe sont limités. Les inhibiteurs de la neuraminidase peuvent permettre de limiter l'évolution de la maladie.

Comme pour un refroidissement, il est également possible de soulager grandement les différents symptômes grippaux grâce à des médicaments ou des remèdes maison : antidouleurs permettant de faire baisser la fièvre, sprays décongestionnants pour le nez, sirops contre la toux, etc.

En cas de grippe, un repos strict au lit et une guérison complète sont absolument impératifs.

Se protéger grâce à la vaccination antigrippale

La vaccination antigrippale peut également être une option pour vous protéger de la grippe. Elle est particulièrement recommandée pour les personnes vulnérables, lesquelles incluent notamment : les personnes âgées (à partir de 65 ans), les prématurés, les femmes enceintes et les malades chroniques.

La vaccination doit toutefois être renouvelée chaque année avec un nouveau vaccin. Celle-ci a généralement lieu en automne, entre octobre et novembre. En Suisse, la Journée de vaccination nationale contre la grippe a habituellement lieu au début de chaque mois de novembre. Vous pouvez vous y faire vacciner sans rendez-vous.

De plus amples informations sur la vaccination antigrippale sont disponibles auprès de l'Office fédéral de la santé publique.

Qu'est-ce qu'une grippe estivale ?

Une grippe estivale n'est pas une véritable grippe due au virus de la grippe mais un refroidissement. Les symptômes sont similaires à ceux d'une grippe : toux, reniflements, enrouement, maux de gorge, fièvre et épuisement. Il est également fréquent que la grippe estivale soit accompagnée par des troubles gastro-intestinaux, tels que des diarrhées, des vomissements ou des nausées.

Si vous souffrez d'une grippe estivale, évitez aussi bien de vous exposer au soleil que d'allumer votre climatisation. Les fortes différences de température mettent en effet encore davantage votre corps à rude épreuve. Une grippe estivale dure également une semaine environ et se reposer constitue le meilleur moyen de la soigner. Ménagez-vous et buvez en abondance. Les différents symptômes d'un rhume ou d'une grippe peuvent être apaisés grâce à des sprays pour le nez, des sirops contre la toux, des pastilles pour la gorge, etc.


Découvrez d'autres sujets de santé qui pourraient vous intéresser :